La maison du four à pain
Accueil du site > Dans le quartier de l’Hermitage > La taille de la vigne au plateau Saint-Martin

La taille de la vigne au plateau Saint-Martin

mercredi 14 mars 2018, par Jean-francois Doucet

Taille tôt, taille tard mais taille en mars

La mauvaise récolte de l’an passé a laissé ses traces : cette année encore, il y a eu du retard mais finalement la taille au vignoble de la Commune Libre de Saint-Martin a bien eu lieu en temps et en heure. Une embellie de la météo offrait aux passionnés une journée de soleil tout trouvé.

JPEG - 508.2 ko
Le vignoble Saint-Martin avant la taille
Sans taille, la vigne grimperait aux arbres alentour et produirait plus de feuilles que de fruits.

Comme à l’accoutumée, dès le mois de mars, les bourgeons sont sélectionnés. Leur nombre est choisi tel que, un bourgeon donnant 2 fleurs donc 2 grappes, les feuilles puissent les alimenter. Elles doivent être bien dégagées des feuilles pour que, exposé au soleil, le raisin puisse mûrir sans pourrir. Après la taille, la sève circule aisément dans le cep qui résiste mieux aux attaques des agents pathogènes de la vigne. Sur cette parcelle, les vignerons méditerranéens venus replanter au plateau Saint Martin ont conseillé la taille dite " en gobelet". Depuis, elle se pratique alors que l’autre parcelle a adopté la taille en guyot simple plus avantageuse. [1] C’est dire que la taille varie selon le cépage, le climat, le type de récoltes souhaité et la possibilité d’automatiser le travail de la vigne.

JPEG - 486 ko
La taille reste manuelle
La taille n’est automatisée que pour les vins peu prestigieux
JPEG - 146.2 ko

La taille en gobelet [2] élimine le sarment le plus haut et laisse 2 bourgeons, l’un au dessus l’autre au dessous. Le sarment qui reste portera donc les fruits de cette année.

JPEG - 160.3 ko
Taille en gobelet

Sur ces pousses, portées par les rameaux de l’année précédente, la vigne, après élimination des rameaux déjà fleuri, portera ses fruits.

JPEG - 152.1 ko
Taille en gobelet

Les sarments s’accrochent par leurs vrilles aux fils de fer du palissage de chaque rang espacé de 0,90 à 1,0 m pour faciliter le travail des vignerons. Les pieds, eux, sont espacés d’environ de 0,80 à 0,90 m

JPEG - 138.8 ko
Cep taillé
JPEG - 230.5 ko
La vigne une fois taillée
En mai-juin, les feuillages seront maintenus entre les fils de fer
JPEG - 133.5 ko
Une vigne palissée
Les sarments
JPEG - 458 ko
Taille manuelle
La taille nécessite une main d’oeuvre abondante et donc coûteuse

Tout est bien qui finit bien

Traitement délicat, la taille requiert soin et attention de la part des vignerons. Elle est décisive autant pour la qualité que pour la quantité de vin produit.

JPEG - 134.6 ko
Tonneau du vignoble Saint-Martin
La taille de 500 pieds exige environ 8 h de travail à 5 personnes du vignoble Saint-Martin qui produit bon an mal an 300 l de Ginglet

Notes

[1] La taille en guyot simple donne de meilleurs résultats : les grappes sont plus aérées parce que plus hautes et moins sujettes aux maladies (oïdium et mildiou)

[2] souvent pratiquée dans une vigne non palissée

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0