La maison du four à pain
Accueil > Dans le quartier de l’Hermitage > Rendez-vous aux Jardins 2021

Rendez-vous aux Jardins 2021

samedi 17 juillet 2021, par Jean-francois Doucet

Les minus font des petits

60 millions de Présidents de la République Française autoproclamés experts en discipline épidémique n’étaient pas venus à bout du minuscule parasite couronné de spicules. Mordre dans cette poussière était une véritable déclaration de guerre nationale. Stratégiquement, les virus, malignement, avaient changé leur fusil d’épaule. Changer quelques gènes leur permettait de se faufiler entre les piqûres vaccinales. Le monde entier vivait une valse mortifère entre le chat et la souris. La partie de cache-cache était supposée revenir au statu quo ante. Par économie d’énergie, le thème de l’an passé n’avait pas changé d’un iota. Il s’agissait d’ouvrir les jardins pour montrer comment les savoirs se transmettraient comme avant.
En fait, les savoirs-faire étaient partis avec les saisons important fruits et légumes de partout en grandes surfaces. Du coup, les endroits où poussait chaque variété sur les parcelles clairement désignées étaient passés aux oubliettes. Les friches estompaient le sarclage, binage et autres pratiques des maraîchers du coin. Elles ne se remettraient jamais en culture comme avant.

La Cote du Jalais
C. Pissarro.- La Côte des Jalais, Pontoise, Huile sur toile, 87 x 114 cm, 1867 (PDRS 116), The Metropolitan Museum of Art, New York.

Savoir-faire oublié ?

Une nouvelle association avait beau relancer la mode du jardinage, elle devait recommencer à zéro. Elle avait hérité d’un grand terrain sur la hauteur. Mais pas besoin d’être grand clerc pour savoir que les Grivières allaient manquer d’eau. Pourtant, par le passé, les cultures vivrières se pratiquaient sur toute la Côte du Jalais.

A force d’habileté entre binage, démariage et sarclage, les choux et autres légumes poussaient bon an mal an. Chaque variété se contentaient des pluies qui lui étaient attribuées. Puis, les légumes à portée de main en supermarché, devenaient trop pénibles à cultiver. Du coup, les terres passaient en friche, une vraie désolation locale. Personne ne voulaient plus reprendre le moindre lopin de terre sans rentabilité.

Aux Grivières
Terrains à louer de l’association Loi de 1901 "Bidule truc muche"

Les mentalités évoluaient de même : les labours peu profonds, discutés au temps de l’agriculture mécanique, devenaient un impératif majeur. Ce qui nourrissait la terre en surface ne devait pas s’enfouir d’années en années. La bêche avait désormais mauvaise réputation.

Outils de jardinage
Bêche-fourche, bêche etc

La grelinette la remplaçait avantageusement : mais il fallait se baisser jusqu’à terre quand mème.

Grelinette
Désormais la grelinette remplace la bêche sans retourner la terre aussi profond
Association Bidule Truc Muche
Association Bidule Truc Muche
Dans les potagers, l’Association Bidule Truc Muche présente ses initiatives

Restait l’eau sur la hauteur, réduite à sa plus simple expression. Elle serait amenée en bidons bleus et stockée. Entre temps, sacrifiant à cette mode de chez nous, personne ne savait plus comment planter les choux. C’est que les savoir-faire ne s’étaient pas transmis.

Une nouvelle association à l’Hermitage
L’Association "Bidule Truc Muche" nouvellement crée à l’Hermitage est présente dans les potagers pour les Rendez-vous aux Jardins 2021
Mystère de Maurice
Dès décembre Maurice réserve aux Rendez-vous des Jardins 2021 une surprise
Parterre de fleurs
Un parterre de fleurs est une véritable oeuvre d’art
Parterre de Maurice

Savoir-faire ou savoir vivre ?

Le savoir-vivre plus tenace surpassait le savoir-faire : les graines se passaient de père en fils pour assurer les variétés. De même, des voisins passaient le cap de l’éternité en plantant un arbre au bon moment.
Ou bien, elle se gravait dans la pierre : ainsi Gabriel et Vincent Maître s’étaient épargné le prix d’un ex-voto dans une église : l’endroit où ils avaient signé dans la pierre leur passage éclairait chaque soir leur mémoire.

Inscription sur le pillier
Sur le pilier derrière le pressoir, on peut lire quelques noms de vignerons qui ont "persoré" le vin à l’Hermitage. (Photo.- JF Doucet -Reproduction interdite)
Une inscription s’éclaire
Sur le pilier derrière le pressoir, une inscription est éclairée par la lumière passant par la grille de la fenêtre. (Photo.- JF Doucet -Reproduction interdite)

La terre entre la peste et le coronavirus

Tout cela pour dire que nos ancêtres étaient finauds : ils conservaient au ciel un avenir sans prix. Puis gagner son ciel était devenu conquérir des parts de marché. Il aura fallu un virus pour ressouder les citoyens de toute la terre. Derrière chaque clôture, existait désormais tout un monde. Au delà de chaque propriétaire, une symphonie se jouait à l’horizon où chacun jouait sa propre mélodie. Personne ne pouvait plus s’opposer stratégiquement à la planète en ébullition. Désormais, chacun partageait avec son voisin a terre entière.

Jardin de Bergeronnettes des ruisseaux

La Ravine serait un refuge idéal pour abriter les 3 couples de Bergeronnettes des ruisseaux menacés d’extinction. Elle pourrait retrouver ses poissons d’autrefois.

La Ravine autrefois poissonneuse (Crédits Bories JC)
Avant de recevoir de nouveaux vairons (Phoxinus phoxinus) ou de retrouver ses gammares (Gamarus). la Ravine se contente de poissons en papier
Un point sur la Ravine (Crédits Bories JC)
Avant même d’être curée, la Ravine de l’Hermitage est aménagée
Ruches au lieu-dit "le Jardin de Maubuisson" (Crédits Bories JC)

le jardin de Florence

Promenade
Un peu de poésie
Verlaine sur un tronc à l’entrée
Le temps des cerises
Citation de Jean-baptiste Clément
Le coin des enfants
Un coin pour petits et grands
Des photographies dans le jardin
Papillon de Norbert Philippon
Oiseau de Norbert Philippon
Oiseau dans 3 branches
Photographie de Norbert Philippon
Petit jardin Zen
Promenade
Un peu de poésie
Verlaine sur un tronc à l’entrée
Zen bouddhisme

Jardin des Toits Rouges

Dominique Biensan -Longs radis
Dominique Biensan - Potager
Francoise Laugier - Bourrage de crâne
Melissa Ferreira - La part du colibri
Dominique Bonnel - Sculpture
Dominique Bonnel - Sculpture
Dominique Bonnel - La victoire de Saint Pancras
Du côté de l’Hermitage -
Récit Urbain. Parcours à l’ombre de Camille Pissarro - Fragment no 7

Le Jardin d’Hortensias

Entrée (Crédits Beillouet-Tallaron)
En entrant (Crédits Beillouet-Tallaron)
Fleurs promises, fleurs dues (Crédits Beillouet-Tallaron)
Statuettes fleuries (Crédits Beillouet-Tallaron)
Vache et perroquet (Crédits Beillouet-Tallaron)
Vache

Le jardin au bananier

Jardin aux bananes (Crédits H. Lhour)
l’artiste Aligna expose ses fleurs en matériel recyclé et quelques photos.
Aligna I (Crédits H. Lhour)
Aligna II (Crédits H. Lhour)
Aligna III (Crédits H. Lhour)
Aligna IV (Crédits H. Lhour)
Aligna V (Crédits H. Lhour)
Aligna V - détails (Crédits H. Lhour)
Aligna VI (Crédits L. Hour)

Le Jardin de Françoise

Dans ce jardin, Françoise expose ses propres peintures,
qu’elle a réalisées selon son inspiration, sur ses sujets préférés,
ou bien sur les paysages des impressionnistes..

Le Jardin (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile II (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile III (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile IV (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile V (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile VI (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile VII (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile VIII (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile IX (Crédits H. Lhour)
Huile sur toile X (Crédits H. Lhour)

Rucher / Verger pédagogique n°21

Elisabeth Beauchamp- Dessin (Crédits H. Lhour)
Odile de Houssin -sculptures textiles (Crédits H. Lhour)
Odile de Houssin - sculptures textiles (Crédits H. Lhour)
Bernadette Wiener - Céramique (Crédits H. Lhour)
Joêlle Côme - (Crédits H. Lhour)
Nicolas Blin - Du côté de l’Hermitage (Crédits H. Lhour)
Récit Urbain - Parcours sensible à l’ombre de C. PIssarro. Fragment No 2

Remerciements

Informatique
Susinthiran Sithamparanathan

Artistes exposants
Le Jardin de Bergeronnette des Ruisseaux.- Bories, JC.
Le Jardin des Toits-Rouges .- Bonnel, D. Biensan, D. Laugier, F. Ferreira, M.
Le Jardin de Florence – Philippon, N.
Le Jardin d’Armelle – Loisel, A.
Jardin potagers de l’Hermitage.- Bouresche, S et M. Bouresche, M. Modaine, B.
Le Jardin d’Hortensias. Bellouet-Tallaron
Le Jardin de Françoise – Panthou, F.
Le Jardin au bananier – Aligna.
Verger pédagogique - Guillard, V.
Les potes-agés
Arcival, D
Bouresche, M
Doucet, JF
Bénévoles
Hérin, Cécile
Ville de Pontoise
Callandreau, AF. - Services Culturels

et les 2419 visiteurs qui, le samedi 5 et dimanche 6 juin 2021 ont apprécié les Jardins de l’Hermitage et du Chou.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0