La maison du four à pain
Accueil > Paysans d’autrefois > Le dernier bouilleur de cru

Le dernier bouilleur de cru

mardi 11 août 2009, par Franck, Jean-francois Doucet

Par son grand-père, Mr B. [1]a hérité du privilège des bouilleurs de cru [2]

- après moi, dit Mr B, le privilège ...enfin, plus personne ne reprend après moi. [3]
- mais dans la pratique, comment vous faites ? [4]

Pour mes poires, je prends de la William, raconte Mr B. ... enfin, celles qui ne sont pas bonnes pour le commerce. La dernière fois, 250 kg de celles qui ne se vendent pas. Après, c’est l’équeutage, une à une, si la queue de la poire vient d’elle-même, elle est bonne, du beurre, sinon ... poubelle. Donc j’ai mon tonneau, à la fin, de mon travail d’artiste. Puis le tonneau est fermé ; juste un petit tuyau qui glougloute dans une bouteille. C’est pour que le gaz s’échappe mais qu’il ne rentre pas dans le tonneau. Et quand les bulles s’arrêtent, on referme la valve du tonneau.

Et c’est l’alambic qui fait le reste. [5] Tout le contenu du tonneau y passe pour 14 litres sans un gramme de sucre, termine Mr B. J’ aurais pu avoir plus de poire, mais avec le sucre, le goût n’est plus le même.

Notes

[1Avant de se lancer dans le privilège des bouilleurs de cru, Mr B. apprenant qu’un de ses ancêtres figure dans un de nos actes de vente pour une surface exprimée en perche, indique l’Oise comme limite des mesures du Parisi et du Vexin français. Sur Saint Ouen l’Aumône, 3 perches carrées correspondaient à un hectare alors que 2 perches carrées suffisaient de ce côté de l’Oise pour un arpent.

[2Les personnes ayant "le privilège de bouilleur de cru" ont une exonération de taxe sur les mille premiers degrés d’alcool produits (1000° d’alcool est l’équivalent de vingt litres d’alcool à 50°). Les degrés supplémentaires font l’objet d’une taxe (14,50 € par litre d’alcool pur)..

[3L’éxonération totale de toute taxe sur les 10 premiers litres d’alcool pur produits par la distillation prévue par le Code général des Impôts (art. 317) s’est éteint fin 2007

[410 litres d’alcool pur égalent 20 litres à 50 C

[5Dominique Laurent, Voyage au pays des bouilleurs ambulants, Vivre en Val d’Oise, n 99 p 20-24

2 Messages

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0