La maison du four à pain
Accueil du site > Dans le quartier de l’Hermitage > L’Hermitage, cartes sur table !

L’Hermitage, cartes sur table !

lundi 27 juillet 2009, par Jean-francois Doucet

Avant la Révolution

(Cliquer sur l’image pour accèder au document original et ainsi étendre la vue d’ensemble au delà du Quartier de l’Hermitage) (Le Diaporama est accessible en cliquant sur les vignettes sous les images suivantes en bas de page)

PDF - 540.2 ko
L’Hermitage vers 1750
Carte Cassini au 1/86400

XIXème siècle

PDF - 396.2 ko
L’Hermitage au 1/10.000
Minutes d’Etat Major 1818-1824 Crédits IGN

 [1]

PDF - 446.3 ko
L’Hermitage vers 1825-1835
Minutes d’Etat-Major 1/40 000 1835 Crédits IGN
PDF - 723.5 ko
L’Hermitage vers 1832
Carte d’Etat-major 1/80 000.1839 Crédits IGN

Percée de la rue du Haut-de-l’Hermitage

La rue du Haut-de-l’Hermitage a été percée en 1878. Sur la carte ci-dessous, on voit, par différence avec la carte précédente, à la hauteur du four public actuel, la percée de la rue du Haut-de-l’Hermitage (actuellement rue A Lemoine).

PDF - 591.9 ko
L’Hermitage au 1/50.000 -1889
Cartothèque IGN
PDF - 546.7 ko
L’Hermitage vers 1996
Une carte au 1/25.000 presqu’actuelle. Crédit IGN

(Cliquer sur la petite image pour accèder au diaporama)

JPEG - 237.4 ko
Carte 1750

 [2]

JPEG - 308 ko
L’Hermitage au 1/10.000
Minutes d’Etat Major 1818-1824 Crédits IGN
JPEG - 215.1 ko
L’Hermitage vers 1825-1835
Minutes d’Etat-Major 1/40 000 1835 Crédits IGN
JPEG - 301.6 ko
L’Hermitage vers 1832
Carte d’Etat-major 1/80 000.1839 Crédits IGN
JPEG - 233.4 ko
L’Hermitage au 1/50.000 -1889
Cartothèque IGN
JPEG - 307.8 ko
L’Hermitage récent -1996
Une carte au 1/25.000 presqu’actuelle. Crédit IGN
GIF - 21.8 ko
Plan actuel

Voir en ligne : Cartes du Val d’Oise historique

Notes

[1] Que Mr Poirier, Archéologue soit remercié de m’avoir suggèrer comme devoirs de vacances l’examen des minutes d’Etat-major à l’IGN.

[2] Quatre feuilles, réalisées entre 1751 et 1781, couvrent le département et donnent une vision à petite échelle de son territoire à la veille de la Révolution. Elles indiquent les principales routes ainsi que les massifs forestiers ou le vignoble, très étendu jusqu’au début du XIXe siècle. Les noyaux d’habitat sont représentés par des symboles qui traduisent leur importance et illustrent en quelques traits l’organisation spatiale ancienne de secteurs aujourd’hui très urbanisés. Pour exemple, la ville de Pontoise apparaît comme un carrefour routier sur la route de Rouen et celle de Dieppe. Le vieux bourg fortifié se distingue des hameaux et autres satellites qui constituent la commune de Pontoise : l’abbaye Saint-Martin avec son parc, les hameaux de Marcouville, de l’Hermitage, et la chapelle Saint-Antoine. Sur la Viosne, un chapelet de moulins, représentés par des roues dentelées, rappelle que la force hydraulique de la rivière a été utilisée dès le Moyen Âge. Rive gauche, le chef-lieu de la paroisse de Saint-Ouen-l’Aumône, le long de la chaussée Jules-César, est bien distinct du quartier de l’Aumône qui se développe à la tête de pont, le long de la route de Paris. L’abbaye de Maubuisson est représentée avec ses étangs sur le ru de Liesse. (Sources : www.valdoise.fr

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0